Le directeur de l’Agence belge de développement en visite en Mauritanie

Le directeur de l’Agence belge de développement en visite en Mauritanie

Le directeur de l’Agence belge de développement en visite en Mauritanie

/ POLITIQUE / Wednesday, 06 October 2021 15:55

 Par Sneiba Mohamed  

Le directeur de l’Agence belge de développement (Enabel), Jean Van Wetter, était en visite de travail en Mauritanie entre le 27 et le 30 septembre 2021. 

Après la rencontre avec le ministre de la Santé, Sidi ZAHAV, le directeur d’Enabel a effectué deux visites de terrain au niveau des deux centres-pilotes de Dar Naim (Dar Naim et Slam Diam couverts par le projet AI-PASS (Appui Institutionnel au Programme d’Appui au Secteur Santé) financé par l’Union européenne et dont Enabel est chargée de la mise en œuvre en partenariat avec le ministère de la Santé. 

Au cours de cette visite qui a débuté par le centre de santé de Dar Naim le directeur d’Enabel était accompagné d’une importante délégation composée de MM. Jean-Marc DEWERPE Alvaro, Premier Conseiller Chef coopération UE, le directeur pays d’Enabel et de la représentante d’Enabel au Maroc. 

On notait également présence de la représentante du projet, du médecin-chef du centre de Dar Naim accompagné de Amadou Kane médecin et assistant technique national représentant Enabel au niveau de cette structure sanitaire. 

Au niveau du centre Diam Slam la délégation a été accueillie par M. BA Abdoulaye Samba Président de l’ONG APSDN qui gère le centre et Mme Aissata Responsable des structures de santé. 

Au cours de la première escale, une discussion à bâtons rompus s’est engagée dans la cour du centre dès l’arrivée de la délégation. Les visiteurs ont été édifiés par le médecin-chef de la Moughataa sur le centre dont il a fait une description exhaustive. 

Le centre comprend un bureau pour les consultations, une unité pour les tuberculeux, une maternité, un service labo  et une unité pour la vaccination contre la Covid-19. Il pourrait améliorer ses prestations avec la fourniture prévue prochainement par le projet d’un important équipement labo et radio. L’extension du centre retardée par des procédures à faire, est aussi prévue. 

En effet, la construction du centre est programmée dans le premier volet qui concerne les 5 centres sur 10 prévus dans le cadre du projet AI-PASS. Le centre de Dar Naim assure la couverture pour 30000 habitants. Il dispose d’une trentaine d’employés, des paramédicaux en plus de 2 médecins. Entre le curatif et le préventif, le centre assure en moyenne près de 200 prestations par jour. 

Le directeur d’Enabel a rappelé que l’agence est présente en Mauritanie depuis 4 ans. Elle intervient dans les domaines de la santé et de l’agriculture : « Il est essentiel pour moi de se rendre sur place et de voir comment contribuer à la couverture assurance universelle. Nous avons rencontré mardi le ministre de la Santé. J’apprécie le partenariat avec la Mauritanie » a déclaré Jean Van Wetter. 

Le centre de santé avait été sélectionné par le projet AI-PASS avec celui de Bababé dans le Sud du pays. Il y a un assistant technique national et 2 assistants techniques de l’INI. 

Et c’est en 2019 que le centre a intégré le programme AI-PASS et une collaboration avec 3 acteurs belges à savoir Enabel, IMT et Memisa. 

Notons enfin qu’en dehors du domaine sanitaire, Enabel intervient aussi dans les domaines de la sécurité alimentaire, la nutrition et l’agriculture durable. Ainsi le projet RIMRAP engagé en 2016 avait pour objectif de renforcer les investissements productifs et l’accès à l’énergie renouvelable. Il est suivi par le RIMDIR. 

En 2020 a été lancé le RIMFIL. L’objectif global de toutes ces interventions financées par l’Union européenne « est de renforcer la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en Mauritanie. L’objectif spécifique est d’améliorer durablement et équitablement l’accès aux services et infrastructures productives et énergétiques des populations les plus vulnérables. » 

Ces projets qui ont mobilisé un investissement total de 42.150.000 Euros ont profité essentiellement aux Wilayas de l’Assaba, du Guidimakha, du Hodh el Chargui et du Hodh el Gharbi. 

  

 

Please publish modules in offcanvas position.