GUINEE, Crise post électoral : Où va la Guinée ?

GUINEE, Crise post électoral : Où va la Guinée ?

GUINEE, Crise post électoral : Où va la Guinée ?

/ POLITIQUE / Friday, 13 November 2020 12:35

Par Ablaye DIALLO

La République de Guinée dont la capital est Conakry est un pays d’Afrique de l’Ouest. C’est un pays très riche en ressources naturelles d’où son surnom le « château d’eau de l’Afrique » et possède un tiers des réserves mondiales de bauxite d’où le surnom le « scandale géologique ». Elle prend son indépendance de la France le 02 octobre 1958. C’est le premier pays de l’Afrique française subsaharienne à accéder à l’indépendance. En 1977, Alpha Condé fonde le Mouvement National Démocratique (MND), qui devient, par la suite, Unité, Justice, Patrie (UJP), le Rassemblement des Patriotes Guinéens (RPG), le Rassemblement du Peuple de Guinée, puis le RPG-Arc-en-ciel. Il se présente sans succès aux élections présidentielles de 1993 et 1998.

En 2010, il remporte les élections avec52,5 % des suffrages exprimés au second tour face au candidat de l’Union des forces Démocratiques de Guinée (l’UFDG). Cellou Dalein Diallo réalise ainsi son premier mandat. Puis en 2015, il est réélu pour un second mandat avec 57,9 % des voix au premier tour. Après avoir changé la constitution, il venait de gagner le troisième mandat très controversé par l’opposition.

La Cour Constitutionnelle a validé les résultats que la commission électorale nationale indépendante (CENI) avait rendu publique en déclarant, le Professeur Alpha Condé, vainqueur avec 59,5% des voix au premier tour.

Les élections controversées ?

A la foulée de cette proclamation, le leader de l’opposition, Cellou Dalein DIALLO qui s’était auparavant autoproclamé victorieux de cette élection refuse de reconnaître les résultats. Dans une déclaration, Cellou dit que l’UFDG, son parti et l’ANAD (Association Nationale pour l’Alternance Démocratique) ont travaillé pour réunir des preuves irréfutables de leur Victoire à cette élection « accepter cette décision revient à se rendre complice de l’assassinat de la démocratie et de l’Etat de droit. Accepter cette décision revient à admettre que le pouvoir ne s’obtient que par la ruse et par la force et non dans les urnes dans notre pays’’.affirme le chef de l’opposition. Il invite la population à défendre leurs suffrages par tous les moyens légaux. La population répondra-t-elle à l’appel ? Quelle stratégie adoptera l’UFDG et l’ANAD ? Sachant que beaucoup de citoyens ont perdu la vie depuis l’année dernière dans les marches émaillées de répression sanglante. Quant à Monsieur le Président Alpha CONDE, il a d’abord félicitée les guinéens pour leur maturité politique. puis, il a remercié ceux qui ont voté pour lui, il a enfin a appelé le peuple guinéen à l’Unité Nationale.

Please publish modules in offcanvas position.