COVID19 : Goma pourrait devenir l’épicentre de la pandémie en RDC

COVID19 : Goma pourrait devenir l’épicentre de la pandémie en RDC

COVID19 : Goma pourrait devenir l’épicentre de la pandémie en RDC

/ Santé / Sunday, 01 August 2021 18:24
source photo: TV5 Monde

Par Gloire MALTHUS

La situation devient des plus catastrophiques  dans cette ville située à l’Est de la République. Goma enregistre une montée vertigineuse de cas de décès depuis près de deux semaines. Les structures médicales publiques et privées débordent des malades atteints de COVID19.

L’Hôpital Général de référence en Province a enregistré un cumul de 20 à 30 patients, ce qui dépasse considérablement sa capacité d’accueil journellement confient des sources proches de l’administration de cette institution publique.

Depuis la déclaration du variant delta de ce virus en République Démocratise du Congo, la capitale touristique du pays enregistre de plus en plus des cas de de contaminations ; elle est en passe de devenir à ce jour l’épicentre de la pandémie au pays nique de la riposte à la pandémie.

Pour ce faire, le secrétariat technique de la riposte à cette pandémie de portée mondiale a dépêché toute son intelligence dans cette ville qui relie le pays aux autres Etats limitrophes et d’ailleurs puisque regorgeant l’un de plus grands aéroport de l’Est du pays.

Le Virologue Jean-Jacques MUYEMBE TANFUM dans la région a reconnu la dangerosité accrue de cette 3ème vague dans la ville de Goma ; d’où le motif de s’y dépêcher pour des études sérieuses :

« Il y a début d’augmentation du nombre de cas dans cette province, c’est pour cela que notre attention est attirée ici. Nous voulons absolument mettre en place une structure beaucoup plus vigoureuse, beaucoup plus solide pour attaquer cette troisième vague » a laissé entendre le coordonnateur du Secrétariat Technique de la riposte au COVID19 en RDC.

De l’autre côté, des mesures de protections sont renforcées entres les pays qui part    agent les même frontières avec la République Démocratique du Congo dans la région de Goma. Le Rwanda par exemple a avancé l’heure de fermeture des frontières aux résidents de 21 heures à 17 heures se plaignent certains congolais résident dans ce pays.

Dans les transports en commun, le port de maque est obligatoire et le respect des mesures barrières sous peine de lourdes amendes a décidé la mairie de Goma jeudi 15 mai.

De l’autre côté, l’autorité congolaise annonce l’arrivée des lots importants de vaccins chinois, britanniques et américains au-delà du vaccin Astra Zeneca qui a été critiqué jusque par la présidence au sujet de son efficacité à protéger des vies. Cet ajout, justifie Kinshasa pourra permettre à chaque citoyen de se vacciner selon son choix.

L’Institut National de Recherches Biomédicales INRB teste chaque jour plus de 2 mille personnes de COVI19. Elle affirme sue depuis la déclaration de cette pandémie au pays quelques 28 mille personnes ont été déclarées guerriers de cette pandémie plus ; de 45 mille personnes ont été atteintes de cette pandémie depuis le 10 mars à la déclaration de ce virus en RDC

Please publish modules in offcanvas position.