Gestion du Covid-19 : vaccination, impacts immédiats : un défi pour certains pays de l'Amérique Latine

Gestion du Covid-19 : vaccination, impacts immédiats : un défi pour certains pays de l'Amérique Latine

Gestion du Covid-19 : vaccination, impacts immédiats : un défi pour certains pays de l'Amérique Latine

/ Santé / Saturday, 20 November 2021 23:01

source photo: rfi

 

 Par Jeff THES 

Le nouveau coronavirus qui apparaît à la fin du dernier tiers de l'année 2019 semble modifier le quotidien du peuple à travers le monde, environ deux ans plus tard. Comme partout ailleurs, certains États de l'Amérique Latine font face à de grandes difficultés avec les processus de vaccination, la gestion des nouveaux modes de vie auxquels les habitants doivent s'adapter.

Manque de sensibilisation, méfiances à l'égard des autorités, les conséquences des propos anti-vaccinations, la machination politique, sont à la base d'une gestion plus ou moins floue de cette pandémie occasionnée par l'apparition du nouveau Coronavirus dans plusieurs pays de l'Amérique du Sud et de la Caraïbe. Notamment au Brésil, au Mexique, en République Dominicaine et à Haïti.

 

Le Brésil, en dépit des manœuvres du président Jair Bolsonaro pour faire circuler de mauvaises informations concernant sa gestion de la maladie, est l'un des pays les plus touchés. La gestion de l'actuelle administration est loin d'être exemplaire, selon l'enquête de la commission sénatoriale qui met au jour les mauvaises décisions prises par cette dernière, et les retards qu'elle a eus au moment où elle devrait agir en réponse à la puissance de la crise.

 

Bolsonaro est l'un des chefs d'État qui ont été très critiques par rapport aux mesures barrières prônées par l'Organisation Mondiale de la Santé(OMS): distanciation, le port du masque, entre autres. Un comportement qui n'a pas été sans conséquence sur la population brésilienne face au Covid.

Aujourd'hui, l'impact économique est tout à fait significatif dans le pays.

Pour la première fois depuis 2016, le Brésil a un taux d'inflation à deux chiffres soit 10,25% d'octobre 2020 à octobre 2021, selon l'Institut des statistiques IBGE.

Le président est contraint de venir avec de nouvelles stratégies, alors qu'il doit commencer à mobiliser son électorat pour la présidentielle de l'année prochaine. Car, avec la confirmation de la candidature de l'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, son grand rival, qui se précise un peu plus chaque jour, la bataille est loin d'être facile.

 

Les autres pays de l'Amérique du Sud bien que moins frappés que le Brésil ont aussi leur lot de problèmes. Le Pérou, le Chili, le Mexique et l'Argentine font face, eux également, aux conséquences de ce fléau mondial. D'ailleurs, c'est ce qui a enlevé à la fédération argentine de football l'organisation de la Copa America. Une compétition dont l'organisation est souvent vue comme un gain économique pour les pays hôtes.

 

Certains États caribéens face au Covid-19

 

Les États de la Caraïbe sont classés parmi les moins touchés par le nouveau coronavirus. Bien que les autorités sanitaires parlent déjà de quatrième vague pour Haïti et de cinquième pour la Martinique.

Si les gouvernements de cette partie du monde avaient été félicités par les autorités mondiales de la santé lors des premières vagues, aujourd'hui, ces derniers sont face à un grand défi : celui de sensibiliser les gens à se faire vacciner, à un moment où la vaccination est vendue comme une nécessité par les principaux dirigeants mondiaux.

Comment convaincre quelqu'un qu'on a déjà dissuadé ? Voilà une question à laquelle sont appelés à répondre les opposants d'autrefois qui sont maintenant au pouvoir, dans le cas d'Haïti précisément.

Les 500000 doses qu'a reçues le gouvernement Haïtien ne trouvent pas de preneurs.

La crise de confiance semble être beaucoup plus forte que celle du Covid-19.

En Martinique, territoire français d'outre-mer, la situation sanitaire ne cesse de s'aggraver. Selon les propos de l'Agence Régionale de la Santé, rapportés par Martinique la 1ère, le territoire compte 2257 cas depuis le début de l'épidémie.

Pourquoi rendre la vaccination obligatoire?

Cette question touche le fondement même de la démocratie, à savoir la liberté individuelle ; laquelle permet le déploiement du respect des droits humains. Si cette interrogation ne trouve pas de réponse, beaucoup pensent qu'il faut souvent prioriser le collectif aux dépens des droits individuels. Malheureusement, notre organisme est bien trop habitué à ne pas penser de cette manière.

 

Tout porte à croire qu'on va devoir faire beaucoup plus pour convaincre ceux qu'on a souvent ignorés dans les grandes décisions.

Please publish modules in offcanvas position.