Promotion  « du consommer local » en Afrique

Promotion  « du consommer local » en Afrique

Promotion  « du consommer local » en Afrique

/ SOCIETE / Tuesday, 13 July 2021 09:56

source photo: Fondation de France

Par Moussa Diallo

L’Afrique est un continent dont l’histoire est très  chargée du fait de la traite négrière. Il est connu de tous  que le vaste continent ( 30.000.000 km2) est aussi le vieux  continent . En fait, l’Afrique constitue le berceau de l’humanité ; les premiers ossements humains ont été trouvés en Afrique, de la colonisation  et des guerres de conquête. Après 60 ans d’indépendance, l’Afrique continue à sombrer dans la pauvreté même si certains pays comme le Rwanda,  la Guinée Equatoriale  et l’Afrique du Sud présentent de meilleures situations. Les taux de croissance avoisinent les 5% malgré la COVID. La quasi-totalité des  balances   commerciales sont déficitaires. Les produits de l’importation (huile, riz, objets d’arts, fauteuils, tissus, voiture etc.) sont très importants. Pour beaucoup, le retard accusé par l’Afrique  est dû  à des raisons évoquées plus haut  surtout la traite négrière dont les conséquences ont été désastreuses  pour l’Afrique ( famine , dépeuplement , pillage de ressources , éclatement des familles , esclavage )  L’Afrique se cherche .Elle ne veut pas se résigner . Dans leurs stratégies  de développement, les pays doivent promouvoir « le consommer local » et  le « manger local ».

  La «  promotion du consommer local » est un terme très courant  dans les stratégies de développement économique  dans le monde. Les américains, les chinois , les Japonais , les européens ont fait du nationalisme économique leurs  plans  favoris . C ’est  du consommer local. En réalité , ces pays produisent et consomment leurs productions. Il est rare de voir ces pays s’approvisionner ailleurs.  L’Afrique a beaucoup de ressources naturelles  et des ressources humaines  de qualité  provenant de la création humaine .  Les terres  cultivables sont  énormes et les métiers et services sont nombreux

  Pourquoi  produire et consommer local ?

Les raisons sont multiples. Elles sont  d’ordre

-           économique  et sanitaire

-          Environnemental

Au plan économique, le consommer local permet au citoyen  de faire des économies  et de participer au développement  de son pays ou du continent.  Dans le domaine de l’agriculture , il est à envisager l’abandon de l’importation des produits agricoles. Il  s’agit de cultiver pour se nourrir. L’exemple du Sénégal  avec la création des domaines agricoles communautaires ( DAC) est à imiter . En d’autres termes, le Sénégal  ne veut plus dépendre des importations ;  telle est la volonté des pouvoirs publics. ( Manger local)  demeure une  solution  de sortie de crise alimentaire. En consommant local, les citoyens auront la possibilité de manger  frais et éviter les emballages de longues durées. En évitant l’importation de produits agricoles , les Etats gagnent car ils peuvent aller vers l’autosuffisance alimentaire . Cela a des avantages sur le plan environnemental. Avec la pandémie , il est  plus urgent de limiter les importations . Les africains ne peuvent pas continuer à vivre des ressources provenant d’ailleurs . Sur le plan environnemental, la pollution et les déchets solides  causeront moins de problèmes. La recrudescence  des  gros  porteurs pour le transport  va  baisser. Ce ne sont pas seulement les produits agricoles  qui sont  importés, il y a aussi  les produits de l’artisanat ( menuiserie bois, objets d’arts etc.)

Dans le domaine de l’artisanat, les pays doivent revaloriser les produits locaux ( meubles , œuvres d’arts , gravures , modèles de coutures) . Les artisans africains peuvent habiller toutes  les armées africaines et doter les bureaux  et autres endroits  de meubles de qualité. Rompre avec cette vieille habitude qui consiste à consommer tout ce qui est importé est presque urgent. Les chaussures fabriquées par nos artisans sont de haute couture.

La politique du « consommer local » n’est pas sans conséquence. En fait l’Afrique  a-t-elle les moyens de produire tout ce dont elle a besoin et à des prix accessibles ?

  Le riz produit est certes de qualité mais pour le moment ne peut pas nourrir l’Afrique. C’est le même constat avec les oignons  qui rencontrent des problèmes  de conservation. Un peu partout en Afrique, les Etats s’orientent vers la construction de magasins de stockage pour aider les producteurs. Ce sont ces situations  qui doivent pousser les chefs d’Etats à repenser «  le consommer local ». Il s’agit pour nous de rationaliser la production suivant un plan quinquennal.  Par  exemple, un pays comme le Sénégal  peut se fixer des objectifs à courts et moyens termes pour montrer la voie aux autres pays africains au plan économique.

Please publish modules in offcanvas position.