Quand le Groupe d'Action Francophone Pour l'Environnement(GAFE) et Alternatiba-Haïti proposent un pacte de transition Écologique et Sociale

Quand le Groupe d'Action Francophone Pour l'Environnement(GAFE) et Alternatiba-Haïti proposent un pacte de transition Écologique et Sociale

Quand le Groupe d'Action Francophone Pour l'Environnement(GAFE) et Alternatiba-Haïti proposent un pacte de transition Écologique et Sociale

/ SOCIETE / Friday, 17 September 2021 15:10

source photo: le nouvelliste

 

 Par Jeff THES, 

Le Groupe d'Action Francophone pour l'Environnement, créé à Haïti en 2002, est un organisme qui oeuvre pour une gestion saine de l'espace haïtien et de l'environnement en général. Il se donne pour mission de sensibiliser les citoyens et citoyennes sur leurs obligations envers tout ce qui les entoure tout en leur rappelant les liens existant entre eux et les autres espèces de la nature. C'est ainsi que, conformément à son objectif, le GAFE, lors d'une conférence de presse à l'hôtel Le Plaza au Champ-de-Mars le mercredi 8 septembre 2021, de concert avec le Mouvement National Citoyen pour le Climat (Alternatiba-Haïti) un " pacte de transition Écologique et Sociale."

 

Du 23 au 26 août de cette année, s'est déroulé à Santo-Domingo, capitale de la République Dominicaine, le "Sommet des peoples” pour la Justice de l'Amérique latine et Les Caraïbes auquel avait pris part une dizaine de regroupements et associations de la société civile haïtienne. 

Au cours de cet événement  qui a eu lieu en ligne et en présentiel à Universidad Autonome de Santo Domingo, les trente principaux intervenants avaient profité de l'occasion pour traiter des questions ayant rapport au changement climatique en vue de repérer certaines pistes de solution. Environ une semaine après, le pacte de transition Écologique et Sociale proposé par le GAFE Haïti est comme une sonnette d'alarme rappelant aux pays sud-américains et des Caraïbes leur fragilité face aux catastrophes naturelles, et l'urgence d'un front commun qui se fait sentir de plus en plus.

  

Que ce soient les représentants de l'Amérique du Sud ( Brésil, Chili, Paraguay...) ou les membres de la société haïtienne et les organisations sociales de la République Dominicaine qui participaient à ce sommet, ils se sont tous rendu compte du fait que les grandes puissances ont grandement travaillé pour rendre la terre aussi fragile qu'elle est aujourd'hui. «Ce sommet fait un appel aux nations industrialisées à prendre conscience des risques de l’urgence climatique actuelle, reconnaître les règlements écologiques, protéger  la vie humaine et la nature», a fait savoir le Paraguayen, Inès Franseskely, représentant de la Coalition mondiale de la Forêt. Ce dernier qui a appelé à un engagement citoyen a laissé entendre qu' "Il nous faut s’atteler à la transition voire à une rupture avec l’exploitation abusive des ressources naturelles, car c’est possible de trouver la solution sans cette exploitation même. Cette planète possède des ressources susceptibles d’améliorer la vie humaine."

  

Le pacte Écolo tel qu'il est décrit dans le document qui est disponible sur le site du GAFE est bien plus qu'un simple projet, mais une expression du sens du devoir que nous avons envers la nature.

"L’échelle locale est primordiale pour la transition écologique, sociale et démocratique. Le pacte est constitué d’un ensemble de mesures concrètes pour construire des territoires plus écologiques et plus justes", peut-on lire à la fin de la septième page du document. Ce dernier devrait prendre en compte les questions du climat et de la biodiversité, de la justice sociale et de la solidarité, du lien existant entre la démocratie et la citoyenneté, et surtout de l'économie. Les membres de cette structure disent croire que ce projet ne va pas pouvoir se réaliser sans une bonne gestion de l'administration publique. C'est pourquoi ils encouragent les citoyens à s'y mettre. 

Tout compte fait, le pacte se veut une nouvelle façon de nous voir face au monde qui nous entoure et dont nous sommes une partie intégrante. Une perspective devant nous amener à être beaucoup moins abusifs dans l'exploitation de nos ressources naturelles. C'est là que l'aspect politique du document avec la présence d' Alternatiba-Haïti prend tout son sens. Puisque la gestion est d'abord et surtout politique.

La lutte pour exiger la réduction de l'émission de gaz à effet de serre, la protection des espèces et des écosystèmes naturels restent des éléments essentiels dans le cadre de l'action pour protéger l'environnement.  Et, la question de recherche de la Justice sociale et solidarités visant l'égalité femme-homme, le soutien aux personnes les plus vulnérables dont les handicapés, les orphelins, sont la finalité des efforts du GAFE, selon les explications fournies par ses responsables.

C'est pourquoi, dans le cadre de leurs recommandations, ils veulent que les choix des citoyens au cours des prochaines élections soient orientés en fonction de nos besoins, notamment de nos urgences environnementales. 

 

Que devons-nous attendre de ces propositions sur la gestion de l'environnement? 

Cette interrogation a tout son sens puisque nous savons que derrière ce problème de climat, se cache une exploitation excessive de la nature. Malheureusement, les grandes victimes de cet avarisme économique restent et demeurent les pays à faibles revenus parce qu'ils n'ont pas les moyens adéquats pour faire face aux conséquences. 

 S'il nous reste beaucoup à faire afin d'arriver à une gestion propre de notre environnement, le GAFE semble avoir déjà joué son rôle d'éclaireur.

 

Le pacte peut être envisagé comme un modèle qui, à un niveau ou un autre, peut se révéler un outil nécessaire dans le cadre de la création d'un regard citoyen sur la gestion de l'environnement dans n'importe quelle autre société. D'où sa portée universelle.

 

Par ailleurs, on doit noter que les pays de l'Amérique du Sud sont en train d'expérimenter les conséquences du Changement climatique. Dans un article intitulé "Records de froid en Amérique du Sud, de la neige au Brésil " que la journaliste Nathalie Mayer a publié le 31 juillet 2021, elle rapporte qu'au Brésil la masse d'air venue du pôle a fait descendre les températures en dessous de 0 °C. Notamment dans certaines villes d'altitude. Dans certaines zones du plus méridional des États du pays, celui de Rio Grande do Sul, il est tombé ce que les experts appellent de la  pluie gelée . Des gouttes d'eau qui gèlent en tombant du nuage, mais fondent avant de toucher le sol. Ce qui est pratiquement similaire à ce qui s'est arrivé en Argentine où la température a été descendue jusqu'à -3 °C à Mercedes ville de Buenos aires.

 

Please publish modules in offcanvas position.