Région Wallonne : berceau des entreprises à fort intérêt pour les investisseurs africains

Région Wallonne : berceau des entreprises à fort intérêt pour les investisseurs africains

Région Wallonne : berceau des entreprises à fort intérêt pour les investisseurs africains

/ SOCIETE / Wednesday, 22 December 2021 18:15

source photo: VF

Par Sneiba Mohamed

L’entrepreneuriat doit être vu comme un positionnement stratégique. Avec 1,3 milliard de consommateurs, juste derrière la Chine et l’Inde, l’Afrique gagnerait seulement à comprendre que la démographie est un facteur de développement important. Le potentiel existe mais il doit être converti en bien en allant vers l’autre.

Dans cette optique, les investisseurs africains doivent explorer de nouveaux marchés et, parmi ceux-ci, la Région Wallonne offre des possibilités certaines pour les opérateurs africains à la recherche d’un « bon risque ».

Ces opportunités tiennent, pour l'essentiel, au fait que la Wallonnie dispose de tous atouts pour séduire les investisseurs africains. Il s'agit d'une région économique très dynamique offrant des avantages comparatifs certains par rapport à des zones similaires séduisant, sans raisons outre que des liens historiques dépassés, des investisseurs africains qui ne prennent pas encore conscience de la vraie nature du changement au niveau du commerce mondial avec l'apparition de nouvelles zones de fixation économique.

Ainsi, l'Afrique gagnerait à se tourner vers ces régions encore "vierges" où, comme la Wallonie, la marge de progression en termes d'échanges commerciaux est encore considérables. C'est comme qui découvrirait un filon avant l'arrivée des autres. Supposons qu'un investisseur africain découvre la Wallonnie et décide, sans attendre de faire des affaires avec ses industriels pour importer des produits dont la part de marché n'est, en 2020, que de 1,3% ! Une belle découverte qui équivaudrait sans nul doute à celle de l'Amérique par Christophe Colomb. Pour les entreprises wallonnes dont 76,0 % des exportations de marchandises ont pour destination le continent européen (2020), ce sera également un vrai challenge que d'aller à la conquête d'un marché africain où Européens, Américains, Chinois, Indiens et maintenant Turcs (avec le sommet Afrique-Turquie à Istanbul) se battent pour près de 1,3 milliard de consommateurs.

L'exemple à suivre est donné par le Maroc, premier pays marché africain d'exportation de la Wallonie.

Le Maroc, qui accueille du 25 au 30 novembre une mission économique belge de haut niveau en quête d’opportunités d’affaires dans «ce marché cible» en 2018, est le premier marché d’exportation de la Wallonie en Afrique.

En 2017, les exportations wallonnes vers le Maroc se sont élevées à 98,50 millions d’euros, soit une augmentation de 9,5 % par rapport à 2016. Cette progression est d’autant plus positive qu’une progression de 37,4 % avait déjà été enregistrée en 2016. Ce pays nord-africain qui est le 37e partenaire commercial de la Wallonie a donc compris les enjeux de tels échanges avec cette province Belge.

Les produits des industries chimiques et pharmaceutiques et les machines et équipements mécaniques, électriques et électroniques figurent en tête des exportations wallonnes vers le Maroc. Dans un continent où les faux médicaments font des ravages, il est par exemple intéressant de se tourner vers une région comme la Wallonie dont 30 % des exportations sont réalisées par l'industrie chimique et pharmaceutique qui a bonne renommée dans de grands pays d'Europe (France, Allemagne, Italie).

La démarche qui a permis à l'Agence wallonne à l’Exportation et aux investisseurs étrangers (AWEX) à identifier le Maroc comme «Marché cible» dans son action de promotion en 2018 doit être orientée vers d'autres pays qui ont le même profil dans la zone (Algérie, Tunisie, Mauritanie) mais également, en faisant jouer la loi de la proximité géographique et culturel, vers les pays de l'Afrique de l'ouest et du centre proches de la communauté française de Belgique (Wallonie-Bruxelles). L'objectif est de promouvoir la région Wallonne comme destination d’investissement de choix auprès des entreprises africaines, en particulier celles qui aspire à renforcer et diversifier davantage leurs échanges économiques avec cette zone industrielle «prioritaire» du Royaume.

Please publish modules in offcanvas position.