Abbé Alexis Kagame, un génie rwandais et un grand intellectuel africain

Abbé Alexis Kagame, un génie rwandais et un grand intellectuel africain

Abbé Alexis Kagame, un génie rwandais et un grand intellectuel africain

/ DIASPORA ACTUALITE / Thursday, 10 December 2020 12:03

Dr Léonard NDUWAYO, Président de l’Institut Africain de Formation et de Recherche Georges-Henri Lévesque (IAFR-GHL) 

Poète, essayiste, historien, ethnologue, philosophe, généalogiste, professeur des universités, l'abbé Alexis Kagame est l'auteur d'une œuvre considérable, tant dans sa propre langue, le kinyarwanda, qu'en français, qui a permis de mieux connaître l'histoire du Rwanda. Il a écrit 74 livres et 117 articles scientifiques de niveau international dont 18 volumes d’écrits à usage biblique (1). Plus connu en Afrique et en Europe que dans son propre pays, l’abbé Alexis Kagame laisse derrière lui un héritage colossal. 

De Basebya à Alexis Kagame 

 

Photo d’Alexis Kagame à l’âge de 2 ans. Il portait le nom de Basebya. Photo extraite de la communication du Dr Chantal Gishomaau colloque de Mons en Belgique, organisé par l’Institut Africain de Formation et de Recherche Georges-Henri Levesque (IAFR-GHL), en hommage à l’abbé Alexis Kagame, mai 2017. 

Alexis Kagamé est né le 15/05/1912 à Kiyanza dans l’ex-commune de Mugambazi, préfecture de Kigali rural, dans la région naturelle du Buliza, au Rwanda. C’est dans l’actuel district de Rulindo. Son père, Rutahurwina, lui donna le nom de Basebya (2). Ce nom était connu  à l’époque dans la région. Basebya était le nom d’un mutwa célèbre dans l’histoire du Rwanda qui a combattu le pouvoir nyiginya. Il était courant au Rwanda de donner un nom à un enfant en référence à une personnalité célèbre du moment. C’est plus tard qu’il prendra le nom de Kagame. Il signera sous son ancien nom de Basebya, un seul article paru en 1960 (3).  

A l’âge de 12 ans, Alexis Kagame s’inscrivit au catéchuménat à Nganzo, dans la chefferie de Kibali, ancienne préfecture de Ruhengeri. C’est ainsi qu’il reçoit ses premières leçons de lecture. Sans avoir fait d’école primaire, à l’âge de 15 ans, en 1927, Alexis Kagame fut admis à l’école officielle pour les Chefs à Ruhengeri. Il fut baptisé le 30 septembre 1928 à la mission de Rwaza. Il entra, quelques jours plus tard, au Petit Séminaire Saint Léon de Kabgayi où il se révéla comme un véritable génie. Il a ainsi pu passer de la troisième latine à la rhétorique (dernière année) sans passer par la poésie (seconde).  Il finit ses études secondaires en 1933 et s’inscrivit au Grand Séminaire de Kabgayi (transféré à Nyakibanda en 1936) pour suivre ses études de philosophie et de théologie. 

  En 1938-1939, il fit son année de probation (sorte de stage où les futurs prêtres sont envoyés dans les paroisses) en tant que professeur de français au Noviciat des Frères Joséphites à Kabgayi. Pendant la même année, il fut rédacteur en chef du journal Kinyamateka où il publie ses premiers essais littéraires. En effet depuis 1936, ses supérieurs au Grand Séminaire l’ont autorisé à consacrer ses loisirs à des recherches dans le domaine de l’histoire et de la littérature. 

Il fut ordonné prêtre le 25 juillet 1945 et fut affecté pendant quelques mois à la mission catholique de Muramba, en préfecture de Gisenyi. Il fut ensuite nommé rédacteur en chef du Kinyamateka. En 1947, il est affecté à la mission de Gisagara. En octobre 1950, il revint au journal Kinyamateka en tant que directeur. Envoyé à Rome en 1952, il s'inscrit à l'Université pontificale grégorienne où il fait trois ans d'études pour obtenir son doctorat en 1955 après soutenance de sa thèse La philosophie bantu-rwandaise de l’être

Après quelques séjours en Suisse, en France, en Allemagne, en Belgique, en Hollande et en Angleterre, il consacre une année à des recherches de linguistique bantu et à la documentation qui servira à l'élaboration de la philosophie bantu comparée. 

De retour au Rwanda en 1956, il fut simultanément ou successivement professeur d’histoire et de philosophie au Groupe scolaire de Butare, professeur de littérature rwandaise au petit Séminaire de Kansi, professeur à l’Institut Catéchétique Africain à Butare. Dès 1967, il fut professeur de littérature, de linguistique et d’histoire  à l’Université Nationale du Rwanda (UNR), professeur de linguistique du kinyarwanda à l’Institut Pédagogique National (IPN) et professeur d’histoire de la philosophie, des Cultures africaines au Grand Séminaire de Nyakibanda. Il fut Professeur visiteur de l’histoire de l’Afrique orientale à l’Université Nationale du Zaïre (Campus de Lubumbashi) en 1972. 

Alexis Kagame, membre de plusieurs sociétés savantes (4) 

Membre de l'Académie rwandaise de culture 

Membre de l'Association des écrivains de la mer et de l'outre-mer (Paris) 

Membre de l'Institut international des civilisations différentes de Bruxelles 

Membre du Comité scientifique international pour la rédaction de l'histoire de l'Afrique (UNESCO). 

Membre associé de l'Académie des sciences d'outre-mer élu le 16/02/1973. 

Principaux ouvrages publiés par Alexis Kagame (2,4) 

InganjiKaringa (1943, « Les Tambours victorieux »), une histoire des premiers rois rwandais 

Isoko y'Amäjyambere (1949-1951, 3 vol., « Sources du progrès »),  un poème épique 

La Poésie dynastique au Rwanda (1951) 

Introduction aux grands genres lyriques de l'ancien Rwanda (1969) 

La Philosophie bantu comparée (1976) 

UmulirimbyiwaNyili-ibiremwa (1950, 3 vol., « Le Chanteur du Seigneur de la création »), une épopée chrétienne composée en 1941, longue de trente-cinq mille vers regroupés en cent cinquante chants. 

MatabaroAjyaIburayi (1938-1939, « Matabaro part pour l'Europe ») 

Umwadukow'AbazungumuliAfrikayohagati (1947, « L'Arrivée des Européens en Afrique centrale »), un poème historique. 

Indyoheshabirayi (Le Relève-goût de pommes de terre, 1949), une pièce parodique. 

Références : 

  1. Dr EvodeTwagirayezu, communication au colloque de Mons organisé par l’Institut Africain Georges-Henri Levesque, en hommage à l’abbé Alexis Kagame, mai 2017. 
  1. Dr Chantal Gishoma, Poétique et politique chez Alexis Kagame : écrivain-poète rwandais. Thèse de doctorat en Langues, littératures et sociétés du monde, INALCO, Paris, 2013. 
  1. Quelques éléments d’une philosophie de la compréhension mutuelle entre colonisateurs et colonisés. Revue de la société européenne de culture. Venise, 1960. 
  1. Mgr Frédéric Rubwejanga, « Alexis Kagame, l’homme » paru dans le numéro spécial de la revue Education Science et Culture, juin 1988, n°20, Alexis Kagame : l’homme et son œuvre, Actes du colloque international à Kigali, du 26 novembre au 2 décembre 1987. 

Please publish modules in offcanvas position.