RDC : Un nouveau naufrage fait 3 morts, 56 rescapés sur les eaux du lac Kivu

RDC : Un nouveau naufrage fait 3 morts, 56 rescapés sur les eaux du lac Kivu

RDC : Un nouveau naufrage fait 3 morts, 56 rescapés sur les eaux du lac Kivu

/ DIASPORA ACTUALITE / Sunday, 10 January 2021 20:50

Par Gloire Malthus 

source photo interview.cd

Suite à ce nouveau drame qui a fait au moins 3 morts, des centaines de tweets inondent la toile, depuis que ce nouveau drame est arrivé dans la nuit du mardi à mercredi 06 janvier 2020 sur les eaux du lac Kivu dans la région de Grands Lacs Africains. Les informations autour du bilan sont contradictoires mais tous condamnent le manque de respect des mesures édictées par la plus haute autorité RD congolaise depuis le denier naufrage survenu en avril 2019, qui avait été suivi d’un deuil national et poussé à un appel strict pour le port d’une bouée de sauvetage par chaque passager avant de monter dans toute embarcation. 

Selon DEDE MWAMBA CIBWABWA, l’Administrateur du territoire de KALEHE où la pirogue en bois motorisée en provenance du village de LUHIHI, dans le territoire de KABARE en province du Sud-Kivu à l’Est de la RDCa chaviré à la hauteur de NYABIREHE, le naufrage a occasionné la mort de 2 personnes, alors 40 autres ont été secourues. 

Mais les dernières versions, qui sont d’ailleurs les plus relayées, évoquent 3 morts, 56 personnes secourues et une vingtaine de disparus. 

« La pirogue a échoué à la suite d’une tempête qui a frappé l’embarcation d’une façon violente. Elle était en plus surchargée au point qu’elle a chaviré et occasionné ces pertes humaines, sans parler des pertes considérables de biens en nature dans les profondeurs du lac Kivu », confie Delphin BIRIMBI, président du cadre de concertation de la société civile de KALEHE. 

Des sources indépendantes parlent de l’inhumation, à l’aube,des corps repêchés de certaines victimes de cette deuxième catastrophe survenue enl’espace de moins de deux ans sur les mêmes eaux, en des endroits quasi proches ! D’aucuns parlent de récidive qui a coûté la vie à des citoyens.  

« Si les passagers de cette pirogue n’avaient quitté leur port d’attache qu’après que le commissaire lacustre ait minutieusement vérifié que le nombre des bouées correspond à celui d’hommes à bord, la catastrophe aurait pu être évitée », regrette l’Administrateur CIBWABWA, qui parle d’un nombre de clandestins qui se serait infiltrés sur l’embarcation avant son départ de LUHIHI. 

Dans pareille situation, selon la décision du ministère de transport et voies de communications en RDC, le commissaire lacustre est le premier sur la liste de ceux qui encourent des sanctions pour omissiondans l’exécution des tâches dévolues. 

Please publish modules in offcanvas position.