Nouveau sommet Afrique-France : Macron manœuvre à quelques mois de la Présidentielle

Nouveau sommet Afrique-France : Macron manœuvre à quelques mois de la Présidentielle

Nouveau sommet Afrique-France : Macron manœuvre à quelques mois de la Présidentielle

/ POLITIQUE / Sunday, 10 October 2021 20:24

Par Sneiba Mohamed

Exit la politique mais pas autant que ça. Un organisant un sommet Afrique-France d’un genre particulier à Montpellier, où aucun chef d’État africain n’a été invité, le président Emmanuel Macron donne une nouvelle orientation aux relations France-Afrique en privilégiant la culture, l’économie et les questions de la diaspora. La « diaspora » dans tous ses sens, car ce que l’Hexagone qualifie « d’expatriés » n’a rien de différent, dans les faits, de celle d’Afrique que des raisons multiples ont conduit en Europe. Ainsi, si la France est le troisième investisseur mondial en Afrique, avec 1,8 milliard de dollars USD, et si elle accueille 82 994 étudiants africains, 14.9 % des Français établis hors de France vivent dans le continent noir ! 

Alors, ce 8 octobre 2021, l’Évènement était de nature autre avec un changement de paradigme notoire mais surtout cette question : un nouveau sommet Afrique-France pour quoi faire ?

 

Nouveau format 

Tourné vers les acteurs du changement (entrepreneurs, intellectuels, chercheurs, artistes, sportifs, créateurs, influenceurs…), « le Nouveau Sommet Afrique-France veut questionner et redéfinir les fondamentaux de la relation entre la France et le continent africain en écoutant la jeunesse, en répondant à ces interrogations et en créant un nouvel espace de dialogue orienté vers l’avenir. » c’est en fait le prolongement des « Dialogues » Afrique-France, animés par Achille Mbembe (philosophe, politologue, historien) et un comité composé de personnalités africaines reconnues et indépendantes, qui associe l’ensemble des acteurs de terrain qui s’intéressent à l’avenir de la relation entre l’Afrique et la France. Initiées dès le début de l’année 2021, ces rencontres sont menées actuellement dans plus d’une dizaine de pays d’Afrique.

Pour le Quai d’Orsay (affaires étrangères), la nouvelle formule du sommet Afrique-France porte un regard neuf sur la relation entre l’Afrique et la France pour offrir un nouveau cadre de réflexion et d’action aux nouvelles générations. Les thèmes abordés à Montpellier se rapportent tous à la jeunesse : l’engagement citoyen, l’entreprenariat et l’innovation, l’enseignement supérieur et la recherche, la culture, le sport.

A la veille d’une présidentielle plus imprécise que jamais, ce sommet Afrique-France et tout ce que Macron posera comme actes de relation avec les anciennes colonies et le Monde constituent un arrière-plan pour une réélection loin d’être gagnée d’avance. 

D’aucuns voient donc dans cet évènement un bilan d’étape sur les engagements de la France depuis le discours de Ouagadougou. Rappel : Le 28 novembre 2017, à Ouagadougou, le président de la République Emmanuel Macron a présenté son ambition de renouveler la relation entre la France et le continent africain à travers différents engagements. Depuis, la relation Afrique-France évolue dans toutes ses dimensions : économique, culturelle, sportive, environnementale…

Le sommet de Montpellier aurait-il permis de faire un point d’étape sur les principales priorités à savoir : faciliter l’accès à l’éducation et à l’enseignement supérieur, notamment en multipliant les mobilités ; apporter un soutien à l’entrepreneuriat et l’innovation ;permettre la construction d’un nouvel imaginaire commun, notamment par le renforcement des liens mémoriels ;accompagner le continent qui se place aux avant-postes de la transition climatique ; œuvrer à la refondation de l’aide au développement au profit d’une relation partenariale ? 

Please publish modules in offcanvas position.