Togo Politique : La diaspora togolaise de Belgique interpelle l'État togolais d'opter pour la démocratie et réclame la libération de l'activiste Jean-Paul Oumolou

Togo Politique : La diaspora togolaise de Belgique interpelle l'État togolais d'opter pour la démocratie et réclame la libération de l'activiste Jean-Paul Oumolou

Togo Politique : La diaspora togolaise de Belgique interpelle l'État togolais d'opter pour la démocratie et réclame la libération de l'activiste Jean-Paul Oumolou

/ POLITIQUE / Monday, 15 November 2021 15:37

 Par Telli Kodjogan

Le peuple togolais réclame depuis des décennies un changement de régime politique. Ainsi, depuis 1967 jusqu'à nos jours le peuple n'a connu qu’un seul régime politique à la tête du pays, une sorte de dynastie de père en fils, c'est-à-dire du Général Gnanssingbe Eyadema président défunt en 2005 à Faure Gnassingbe président actuel du Togo toujours contesté par la classe politique de l'opposition.  

La diaspora togolaise de Belgique, composée des membres des partis politiques de l'opposition, de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), du Parti National Panafricain (PNP) et de la société civile a manifesté devant l'ambassade du Togo à Bruxelles ce samedi 13 novembre 2021.

Cette manifestation a pour objectif de dénoncer l'enlèvement scandaleux à Lomé le jeudi 4 novembre 2021 de Jean-Paul Oumolou l'activiste politique togolais résident en Suisse et en séjour au Togo.

Elle a également pour but, de réclamer la libération immédiate et sans condition de l'activiste et de tous les détenus politiques qui croupissent actuellement dans les geôles de la dictature togolaise, soumis à des traitements dégradants et à des tortures.

La diaspora Togolaise a également interpellé l'Union Européenne (UE) pour qu’elle prenne des sanctions conformément à l’article 96 de l'accord de coopération ACP-UE pour les violences politiques et les violences massives et systématiques des droits humains.

La secrétaire générale de la CDPA et membre de la Dynamique Monseigneur Kpodjro (DMK), qui accuse le régime de Faure Gnassingbe d'avoir truqué l'élection présidentielle du 22 Février 2020 dans un tweet a interpellé le régime de Faure Gnassingbe à libérer l'activiste ainsi que les autres détenus politiques et de trouver des solutions à la grave crise que traverse le Togo.

" Placer sous mandat de dépôt Jean-Paul Oumoulou, c'est prendre le risque de frustrer davantage les togolais déjà très mécontents. Il est plus sage de le libérer ainsi que tous les prisonniers politiques, et de trouver des solutions pour la grave crise que nous traversons au Togo " a précisé Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON.

Selon le manifestant Amavi Ayegbe, togolais résidant à Bruxelles, Faure Gnassingbe n'est pas le vrai gagnant de l'élection présidentielle du 22 Février 2020.

" Le gagnant de l'élection présidentielle du 22 Février 2020 est Agbeyome Kodjo, nous allons passer par tous les moyens légaux pour empêcher ce régime dictatorial d'aller au bout de ce 4eme mandat illégal, Faure Gnassingbe doit respecter la voix du peuple et transférer le pouvoir de façon pacifique à Agbeyome Kodjo" a-t-il précisé.

Il a enfin appelé la communauté internationale à prendre à-bras-le-corps le problème togolais pour sanctionner le régime de Faure Gnassingbe.

 

Please publish modules in offcanvas position.