USA: l'Afro-Américain Julius Jones bénéficie la Clémence du Gouverneur d'Oklahoma à quelques heures de son exécution, et du nouveau dans l'affaire de Malcom X 50 ans après

USA: l'Afro-Américain Julius Jones bénéficie la Clémence du Gouverneur d'Oklahoma à quelques heures de son exécution, et du nouveau dans l'affaire de Malcom X 50 ans après

USA: l'Afro-Américain Julius Jones bénéficie la Clémence du Gouverneur d'Oklahoma à quelques heures de son exécution, et du nouveau dans l'affaire de Malcom X 50 ans après

/ POLITIQUE / Thursday, 18 November 2021 22:09

source photo: news24

L'Afro-Américain, Julius Jones, condamné à la peine de mort pour le meurtre de Paul Howell qu'il avoue ne pas avoir commis devait être exécuté ce jeudi 18 novembre. Il a bénéficié la clémence du Gouverneur Kevin Stitt d'Oklahoma qui commue sa peine en un emprisonnement à vie, sans aucune possibilité de liberté conditionnelle.

Malgré les différentes demandes qui ont été formulées auprès des autorités judiciaires, les dénonciations des membres de la famille de Jones, les protestations des stars Américaines dont Kim Kardashian, et les mobilisations qui ont eu lieu dans le but d'éviter l'exécution du détenu, aucune suite favorable n'a été donnée jusqu'à la publication de ce nouveau décret du bureau du Gouverneur Stitt, quelques heures seulement avant son exécution, accordant la clémence à M. julius Jones.

Ce changement dans la condamnation de Jones est un "ouf!" de soulagement pour lui, sa famille et les institutions et personnalités qui militaient contre cette exécution.

Jones Julius avait été reconnu coupable en 2002 pour le meurtre de Paul Howell qui a eu lieu en 1999, en dépit du fait qu'il dit toujours ne pas l'avoir commis. Condamné à mort, il avait déjà reçu le soutien de la Commission des grâces et des libérations conditionnelles. Le 1er Novembre dernier, les membres de cette commission ont voté, 3 contre 1, pour recommander la clémence pour Julius Jones et demandé que sa peine soit commuée en une peine à perpétuité avec possibilité de libération conditionnelle.

Il faut rappeler que la dernière exécution d'un condamné à mort dans cet État, depuis 2015, avait été terminée en scandale. Le condamné avait beaucoup souffert avant de rendre l'âme. Ce qui a suscité pas mal de critiques sur la procédure de mise à mort utilisée.

Par ailleurs, il y a un rebondissement dans l'affaire de l’assassinat de l'activiste Malcolm X, l'une des principales figures de la lutte pour les droits civiles des noirs aux États-Unis d'Amérique. 50 ans après sa mort, le procureur Cyrus Vance veut innocenter deux des trois personnes qui ont été condamnées dans cette affaire: Muhammad Aziz et Khalil Islam.

Selon ses propos rapportés dans le New York Times, il estime que "ces gens n'ont pas eu droit à la justice qu'ils méritaient."

Jeff THES

Please publish modules in offcanvas position.