Les étudiants de Louvain- la -Neuve se mobilisent pour lutter contre les violences faites aux femmes

Les étudiants de Louvain- la -Neuve se mobilisent pour lutter contre les violences  faites aux femmes

Les étudiants de Louvain- la -Neuve se mobilisent pour lutter contre les violences faites aux femmes

/ SOCIETE / Monday, 09 November 2020 20:24

C:\Users\asus\Downloads\_FLL1581 (2).jpg

Une etudiante du Cote Ambesty International 

Nous sommes le kot-à-projet Amnesty international de Louvain-la-Neuve. D’une part, un kotà-projet (KAP) est une association composée d’une dizaine d’étudiants qui, tout en vivant ensemble au sein d'un logement communautaire (un kot), mènent à bien un projet bénévole qui leur tient à cœur. D’autre part, nous organisons différentes activités au cours de l’année scolaire et ce au nom de l’organisation Amnesty international en ce qui nous concerne. Parmi tous nos projets se trouve « la semaine Amnesty » (du 2 au 6 novembre), celle -ci consiste à présenter diverses activités en lien avec une campagne d’Amnesty international. Cette année, celle-ci porte sur les violences faites aux femmes. C’est pourquoi, nous avons décidé de réaliser une action choc. L’action choc vise à sensibiliser les étudiants/ habitants de Louvain-la-Neuve au nombre élevé de viol en Belgique.

Ainsi, nous avons accroché 100 caleçons à la façade de notre kot en rapport aux 100 viols journaliers qui ont lieu en Belgique (selon une étude d’Amnesty). L’objectif est de ne pas pointer du doigt les victimes mais, pour une fois, les violeurs. En effet, une étude d’Amnesty1 a démontré que 48 % des hommes et 37 % des femmes estiment qu’une victime peut être en partie responsable de son agression, et nous pensons qu’il est impératif de ne pas responsabiliser la victime. Etant donné, que le nombre de viols commis sur une femme est bien plus élevés que ceux commis sur un homme, nous n’avons pas accroché des sous-vêtements féminins à notre façade.

Afin de rendre notre action plus concrète, nous avons affiché, aux alentours de notre kot, des panneaux explicatifs, contenant entre autres des statistiques. Nous avons également affiché 10 préjugés que peuvent avoir des personnes non informées afin de les déconstruire. Enfin, une grande banderole portant le titre de « que portait-il ce jour-là ? », en référence aux caleçons sur notre mur, est affichée en grand dans notre rue. Le but étant vraiment d’interpeller les passants. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos actions/activités n’hésitez pas à aimer notre page Facebook (Kot Amnesty International UCL) ou à nous suivre sur Instagram (kot.amnestylln) 

 

Please publish modules in offcanvas position.